Après les vues du port, un peu de géographie et d'histoire sur Le Croisic. (selon le site Wikipedia dont voici un extrait.)

blason Le nom de la ville proviendrait du breton : ar groazig , ar signifiant le ou la, et ig ,    diminutif. Le terme groaz pourrait, lui, signifier croix, Le Croisic serait donc : la petite  croix.

Une autre étymologie propose groaz = grève, ce qui semblerait être meilleure que la précédente ; Le Croisic voudrait donc dire : la petite grève,, nom bien en rapport avec sa situation : le port qui donne sur le traict, très sablonneux, ayant à redouter l'amoncellement de dunes marines.

Au 19ème siècle, Le Croisic possédait un très joli petit port, gai et riant, animé par un actif va-et-vient de navires caboteurs et de barques de pêche, surtout au moment du passage de la sardine. Les marais salants et les bains de mer, très fréquentés, entretenant la prospérité de la ville.

Actuellement premier port de France pour la pêche à la crevette rose ; les coques sont une autre des spécialités.

En arrivant au port, sur la droite, on aperçoit le clocher de Batz:

             01

Depuis le quai, après la nouvelle criée, en regardant sur la droite, on voit le début des marais salants de Guérande.

             03

             03a

Vers la gauche, la jetée du Tréhic et le phare.

             05

             06

Depuis le Mont-Lénigo (constitué par le dépôt de lest des navires venant chercher les cargaisons de sel) maintenant aménagé en promenade, on surplombe la passerelle permettant aux bateaux d'accoster. Au sommet de la butte, un canon.

             14

             08

             07

             09

             10

             11

             12

             13

             PICT1480

             02

             PICT1481

En continuant la route, après la plage de St-Goustan, on arrive à la Côte Sauvage qui s'étend jusqu'à Batz. (prochain sujet)