" Oui je viens dans son temple adorer l'Eternel" Athalie. Tragédie de Racine. Scène I acte I

Ce n'était pas dans ce but que j'étais venu à Camaret, en ce début de juin 2005. Le beau ciel bleu m'avait incité à visiter la presqu'île de Crozon, et comme je n'étais pas venu dans la région depuis une vingtaine d'années, ma visite à Camaret était comme un retour vers le passé, mais seul cette fois.

Suivons donc le quai,

                    IMG_2030a

Un peu plus loin, on aperçoit l'église et la tour Vauban, au bout du Sillon qui est une digue naturelle.

           IMG_2029a

           IMG_2064a

L'église, ou plutôt la chapelle N.D.-de-Rocamadour date du 17ème siècle. l'origine de son nom est incertaine ; Wikipédia nous donne l'explication suivante :

Il existe deux hypothèses à l'origine du nom : 1/ par les pélerins en route vers Rocamadour, 2/ d'origine celtique : le rocher au milieu de l'eau (Roc'h = rocher, Dour = eau )

Les pélerins en question seraient les fidèles, venus par la mer des pays nordiques, qui s'arrêtaient à Camaret.

           IMG_2058a

                    IMG_2069a

Une légende raconte que le clocher fut décapité en 1694 par un boulet anglais qui, saisi au vol par la Vierge, fut sur l'instant retourné à l'expéditeur. (À mon avis, que ne l'eût-elle renvoyé avant d'atteindre le clocher !)

L'intérieur de la chapelle, très clair et très coloré, a comme beaucoup d'églises bretonnes une nef en forme de coque de bateau retournée ; des ex-voto, de superbes maquettes de bateaux, sont accrochées aux poutres.

           IMG_2070a

           IMG_2071a

Voici encore quelques vues, très connues certes, mais j'ai toujours plaisir à les revoir.

            collage_3

La légende du clocher est tirée du livre : Aimer le Finistère, ed. Ouest-France.