Quelques vues sur la réalisation.

De la patience, certes, il en faut ; mais il faut aussi beaucoup de calme afin de ne pas être distrait, de rester concentré sur le plan et de bien respecter la marche à suivre, car plus le travail avance, moins il y a de place pour les mains.

           17

Les petites poulies "e" ont la taille d'un grain de riz.

              _clat__1a

           9

                       plan               plan_2

           10

              _clat__2a

           11

           12

Pour travailler dans le gréement, tout se fait à la pince à longs becs, y compris les noeuds.

           13

Il faut aussi une pièce réservée pour ce travail, car cela prend beaucoup de place, et on ne peut pas tout "remballer" après chaque séance. J'avais prévu une pièce au sous-sol, à côté du train.

                 14

                    15

                           16

Je ne suis pas satisfait de la voilure ; j'avais préféré employer du tissu plutôt que de mettre les voiles plastiques (trop fragiles), mais le tissu est un peu trop épais ; le bord des voiles aurait dû être passé à la machine à coudre. Trop tard, impossible de démonter et de remplacer quoique ce soit maintenant !

Cette maquette, offerte pour mes 50 ans, m'a occupé plusieurs années, le chantier naval étant resté à l'abandon très longtemps suite à un évènement tragique.

                    18