31 janvier 2013

Poètes ... (2)

Un poème de A. Lozeau. SILENCE. L'heure coulait comme un ruisseau, vive et divine, Sous les arbres feuillus où tous deux nous rêvions ; Et comme font les vrais amants, nous écoutions Tout ce qui dans nos yeux attendris se devine.   Les mots ne rendent pas tout ce qu'on imagine. Depuis que l'homme souffre en proie aux passions, Ils trahissent, les mots ; et nous, qui le savions, Nous gardions le silence où l'amour grave incline   Si nous pouvions ainsi, jusqu'au bout du chemin, Nous dire nos secrets d'un geste de... [Lire la suite]
Posté par Jean 74 à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :