Continuons la balade dans la vieille ville ; depuis le bas de la place Grangier, on aperçoit le clocher de l'église Notre-Dame.

                    1

La rue Musette, très animée les jours de marché, les halles sont tout près.

                    2

                    3

Le Jacquemart, (clic) en bas du clocher sur la photo, carillonne à chaque heure.

 

 

 

 

 

Wikipedia : Un jacquemart ou jaquemart est un automate d'art représentant un personnage sculpté en bois ou en métal, qui indique les heures en frappant une cloche avec un marteau.

L'un des plus anciens et des plus célèbres est celui de Dijon. Pris en 1382 à Courtrai par le duc de BourgognePhilippe le Hardi, il fut installé en 1383 sur l'amorce de la tour sud de la façade occidentale de l'église Notre-Dame de Dijon. Il comportait à l'origine un automate mû par une horloge et sonnant sur une cloche. Ce personnage ne fut appelé Jacquemart[1] qu'à partir de 1458. Les Dijonnais lui adjoignirent en 1651 une épouse automate, Jacqueline. En 1714 ou peu après, ils ajoutèrent un fils, Jacquelinet, et, en 1884, une fille, Jacquelinette. Ces deux enfants sonnent de quart d'heure en quart d'heure sur deux petites cloches.

 

 

 

 

Ci-dessous une vue partielle des toits de l'église. (Il s'agit d'une diapositive que j'avais prise depuis le sommet de la tour Philippe-le-Bon il y a déjà plusieurs années ; le centre ville étant classé, le panorama n'a guère changé à proximité de l'église.)

           Vue_a_rienne

Pas de recul pour une vue générale de la façade, juste la largeur de la rue ; je n'ai que cette photo (très médiocre). Je devrais en avoir de bien meilleures d'ici quelques jours.

                    4

À suivre.