L'Auxois (prononcer Aussois, important !!) est situé au nord-ouest de Dijon, toujours en Côte-d'Or, quoique débordant un peu sur les départements voisins : Aube et Yonne. La région doit son nom au mont Auxois, au-dessus duquel on peut voir la statue de Vercingétorix, à Alise-Ste-Reine.

            Plan

Ma balade m'a conduit à Semur-en-Auxois, charmante petite ville sur les rives de l'Armançon.

             Semur_1

Les vieux quartiers m'attiraient particulièrement. La ville est située sur un éperon rocheux granitique, la rivière dessine des courbes pittoresques.

             1

Quelques précisions sur l'histoire de Semur (selon Wikipedia)

Lieu d'habitation séculaire, la légende raconte que Semur fut bâtie par Hercule lors de son retour d'Espagne. C'est en 606, dans la charte de fondation de l'abbaye de Flavigny-sur-Ozerain, que l'on trouve la première trace écrite de Semur, nommée alors sene muro : vieilles murailles soulignant ainsi le caractère défensif et ancestral du site.

Situé à l'ouest de la Côte-d'Or, au cœur de la Bourgogne, émergeant d'une boucle de l''Armançon, Semur-en-Auxois est dressée sur un plateau de granite rose. La ville se situe dans la plus vaste des quatre vallées formant le pays d'Auxois, au carrefour des contreforts du Morvan, des plaines du Châtillonais et des abords de l'Autunois. Située sur la départementale D980 entre Montbard et Saulieu, Semur-en-Auxois est une sortie de l'autoroute A6.

 

Au fil des siècles, Semur se développe, à tel point qu'en 1276 elle bénéficie d'une charte d'affranchissement (chartre de coutumes) octroyée par le duc de Bourgogne Robert II.La ville prend toute son ampleur au milieu du XIVe siècle, au moment de la guerre de Cent Ans, quand le duc Philippe le Hardi décide de renforcer les fortifications naturelles du site par des enceintes essaimées de tours et par un imposant donjon scindant directement le château et le bourg.

Parallèlement, la vie religieuse est intense avec deux paroisses et des établissements monastiques qui ne cesseront de croître au cours du temps. Place forte de l'Auxois, Semur est fidèle aux Ducs de Bourgogne, au point de s'opposer à l'autorité royale. Une position qu'elle paie au prix fort quand, en 1478, les troupes françaises de Louis XI investissent la ville.En 1589, Semur connaît son ultime siège. Durant les guerres de la Ligue, la ville sera soumise par le maréchal de Tavannes. Henri IV décide du démantèlement des fortifications dans une ordonnance de 1602. La ville perd sa vocation défensive pour devenir la capitale du bailliage d'Auxois, avec tout ce que cela comporte comme prérogatives (présidial, grenier à sel…).

 

 

 

 

 

 

 

Entrons dans la ville.

                     2b

                     3

                     4

            5

                     6b

            7

                    8

Demain, nous franchirons cette seconde porte pour nous engager dans la rue Buffon. (flèches rouges sur la vue satellite, en début du message)