Pour terminer, provisoirement, cette série sur les châteaux en Bourgogne retournons dans l'Auxois, à Commarin, non loin de Châteauneuf-en-Auxois vu précédemment.

Photos prises en suivant la route qui traverse le village.

           DSC_7847a

Tout d’abord évoqué comme villa romaine, le lieu devient maison forte, puis au XIVe siècle château fort. De cette époque qui a laissé l’organisation générale de l’édifice, subsistent deux larges tours, circulaires ainsi qu’une chapelle englobée maintenant dans l’aile Est. Au XVe et XVIIIe siècles, le château a été progressivement transformé en résidence d’agrément, des modifications importantes ayant été décidées par Marie Judith de Vienne, marquise de Damas d’Antigny, grand-mère du prince Talleyrand.

                DSC_7848a

Le château de Commarin est habité depuis ses débuts par la même descendance, et ses occupants actuels, le comte et la comtesse Bertrand de Vogüe représentent la vingt-sixième génération de propriétaires. Le château n’a jamais été vendu, et par alliances successives, il a pu être associé aux noms les plus nobles de la Bourgogne. Il a échappé aux guerres et aux pillages de la révolution.

                DSC_7849a

Le château de Commarin est un bâtiment régulier et relativement symétrique à inspiration classique. Le corps de logis central au fronton richement décoré est flanqué de deux ailes (aile

Louis XIII à l’Est et aile Louis XIV à l’Ouest) terminées chacune par une grosse tour ronde du XIVe siècle. Une écurie prolonge l’aile Louis XIII. L’ensemble est ceint par de larges douves prolongées de deux pièces d’eau et entouré d’un parc à l’anglaise de cinq hectares avec de beaux communs et de larges perspectives.

                DSC_7850a

                DSC_7851a

                DSC_7852a

                DSC_7854a

                DSC_7857a

Documentation Wikipedia.

                                 --------------------------------------------------------------

En revenant sur Dijon, par le chemin des écoliers, un regard sur les ruines du château de Mâlain.

             IMG_2880b

Couronnant l'éperon rocheux qui domine le village, le château fort médiéval est accessible par un sentier. Ce sentier se trouve sur l'autre versant de la colline. Accès au château fermé pour cause de travaux.

Mâlain porte bien son nom, il fut consideré comme un ancien lieu de la pratique de sorcellerie noire en France. En effet, l'on raconte l'histoire d'une jeune femme qui, un soir, aurait été emmenée par un homme en rouge, jusqu'à une crevasse, réputée pour avoir été appelée "La Crevasse du Diable" qui mènerait jusqu'aux enfers. Aussi, le château de Mâlain, aujourd'hui en ruine, est lui-même considéré comme maudit car construit au-dessus de cette "Crevasse du Diable"