Evian - Lausanne

Evian, avec son port sur le Léman, fut une des cités de l'ancien duché de Savoie et de la province du Chablais. La ville va se développer entre le XIe et le XIVe siècle avant de rentrer en sommeil et de connaître un nouvel âge d'or aux XIXe et XXe siècles grâce au développement du thermalisme.

Tournons-nous côté ville.

                 DSC_3841a

                 DSC_3842a

                 DSC_3844a

Les quelques sources qui font surface à Evian sont encore peu connues à l'époque de la Révolution française. Analysées en 1807-1808, l'eau d'Evian démontre des qualités pour le traitement des voies urinaires. L'accès à Evian est facilité par la création de son port, puis le passage de la nationale 5 qui relie Paris à Milan. Un genevois, M.Fauconnet, fonde la Société des eaux minérales d'Evian en 1823. Il acquiert les deux sources, dont la plus connue est la source Cachat. Après avoir fait faillite, la société est reprise et l'on construit l'hôtel des Bains. Puis viennent s'ajouter d'autres établissements : l'hôtel des Quatre Saisons, l'hôtel de France, l'hôtel des Alpes, etc. Le cadre offert par la proximité du lac permet diverses attractions.

                                   DSC_3858a

                    DSC_3864a

                    DSC_3866a

La Société anonyme des Eaux minérales de Cachat, créée le 9 décembre 1859 par des investisseurs parisiens, assure la vente de l'eau d'Evian. Le 28 janvier 1865, la petite ville des bords du Léman (2200 hab.) affiche sa nouvelle vocation en devenant Evian-les-Bains. D'autres sources sont exploitées. Les voies de communications, route et voie ferrée, permettent le développement du tourisme et l'accès à la station thermale.

Le Splendide (1883) est l'un des 20 hôtels construits pour permettre d'accroître la capacité d'accueil de la ville. De nombreuses villas sont construites en bordure du lac. Un théatre et un casino occupent les curistes et attirent les écrivains de l'époque (A. de Noailles, Frédéric Mistral, Marcel Proust). La ville gagne du terrain en aménageant un quai sur le lac. L'établissement thermal est construit à proximité de la résidence des Frères Lumière (1902), laquelle fut transformée en hôtel de ville.

                     DSC_3869a

Montons vers le centre ville.

                  DSC_3883a

                  DSC_3887a

Entre "les deux guerres", une population internationale fréquente Evian. De nombreuses têtes couronnées, des écrivains et des personnalités connues sont aperçues en ville. Le premier départ en province du Tour de France cycliste est donné à Evian en 1926.

La Seconde Guerre mondiale a démodé le thermalisme et détourné de nombreux touristes vers d'autres destinations. Les hôtels sont transformés en résidences, la fréquentation baisse, la renommée s'estompe. Le 18 mars 1962 sont signés les accords d'Evian, préparant l'indépendance de l'Algérie. Cet évènement permet à la station d'exister à nouveau.

(Texte d'après Wikipedia)

                                   DSC_3888a

                                   DSC_3889a

(à suivre)