Pour impressionnantes qu'elles soient, les mandibules du mâle pincent sans grande douleur. Par contre, les "tenailles" de la femelle, très puissantes et acérées, peuvent mordre jusqu'au sang. Même si l'insecte est lent et non agressif, il est préférable de le manipuler en connaissance de cause, c'est à dire de le saisir dorsalement comme on le fait pour un crabe.

C'est justement une femelle qui était "accrochée" au crépi du mur, à une trentaine de cms du sol. Je l'ai donc déplacée afin de la voir plus aisément. Incroyable, la force avec laquelle elle s'accrochait au crépi !

DSC_9167

DSC_9172

Les rencontres avec un mâle de lucane sont très rares. Les femelles se déplaçant sur le sol se laissent photographier sur toutes les coutures.

Le lucane est le plus grand et le plus impressionnant des coléoptères européens ; le développement mandibulaire des mâles peut atteindre des proportions spectaculaires, ce qui ajoute à la ressemblance avec les bois du cervidé, d'où son nom de "Cerf-volant"