Vivre à la campagne n'a pas que des inconvénients. Les visites les plus diverses sont assez courantes : un hérisson, quelques couleuvres sous les pierres le long d'un mur, etc. En juillet dernier,alors que je jardinais, une tourterelle m'a tenu compagnie une partie de l'après-midi. Elle était à une vingtaine de centimètres de moi, me suivait dans mes déplacements et est même rentrée dans le corridor.

           IMG_0276

Le lendemain, j'ai vu des plumes éparpillées sur le bord du chemin, un prédateur (chat ou bien oiseau de proie ?) avait tué cette pauvre tourterelle.

Hier, une autre surprise : sous la mangeoire des oiseaux,

           IMG_0713a

une poule faisane ! Elle picorait ce que les hôtes habituels jetaient au sol, tout en surveillant autour d'elle, réflexe indispensable pour sa survie dans la nature.

           IMG_0714a

           IMG_0717a

Elle a fait un tour sur le gazon, picorait ici et là,

           IMG_0733a

           IMG_0728a

Elle me voyait derrière la vitre, mais n'était nullement gênée . Cette brave bête venait à coup sûr d'un lâcher de gibier que font les chasseurs dans les prés et bois alentour. Elle a passé quelques heures au calme, puis a repris son errance dans les environs ; j'espère qu'elle finira pas sa vie lors du prochain réveillon.