L'intérieur de l'église.

                                 8

                  9

 De part et d'autre de l'arc triomphal qui sépare la nef du choeur, deux grands retables de granite, intégrés dans le corps des murs de refend, interrompent le développement des collatéraux bordant le vaisseau principal. De style gothique flamboyant, élevés à l'aube de la renaissance, ils figurent au nombre des derniers retables médiévaux édifiés et conservés en Bretagne.Le retable nord, entrepris sous le duc François II, a été achevé après que sa fille Annedevint reine de France, la crédence de droite présentant ainsi un écusson parti de France et de Bretagne. Devant initialement servir d'écrin à la statue de Notre-Dame-de-Marais, il accueillit jusque dans les années 1950 la Vierge du Rosaire qui occupe aujourd'hui le retable des tanneurs, l'objet de dévotion ayant recouvré son emplacement primitif depuis lors. 

                                         10

Vu avec un éclairage différent. (Photo Wikipedia)

                                     Retable_Chapelle_N

Le rétable des Tanneurs.

                                         11

Les Fonts baptismaux de style Louis XV, oeuvre du sculpteur Thory, datent de 1770.

                                         12

 L'église Saint-Sulpice de Fougères recèle un très riche patrimoine mobilier, relativement homogène puisque la majeure partie des œuvres, classées ou inscrites, datent des XVIIe et XVIIIe siècles. Si l'aménagement du chœur procède d'un projet cohérent mené dans la seconde moitié du XVIIIesiècle, sur une quinzaine d'années, la nef, espace dévolu aux fidèles, n'a pas été oubliée et présente des embellissements nombreux de la période classique.

 L'ensemble de la vitrerie de Saint-Sulpice a été réalisé entre 1885 et 1926 à l'exception de cinq fragments de vitraux datant de 1558, attribués au maître-verrier fougerais Pierre Symon et ayant trait à la crucifixion du Christ. Pour autant, sans être classées, les baies de l'église présentent un intérêt certain tant du point de vue de l'art que des dévotions auxquelles elles se rapportent.

                                 13

                                 14

                                 15

                                    16

                              17

                  18

(Texte Wikipedia)