Quittons un peu le bord de mer.

En me rendant à Angoulême, passant par La Rochefoucauld, j'ai entre-aperçu un château. Je suis revenu quelques jours plus tard pour le visiter.

Dressé sur un rocher dominant la Tardoire dans laquelle il se reflète, le château a fière allure.

              IMG_0237b

                         IMG_0239b

                          IMG_0241b

Au moment de pénétrer dans la cour pour faire la visite, un panneau indiquait : fermé le mardi ; et bien entendu, nous étions mardi. J'ai donc pris quelques vues des tourelles et de l'arrière de la toiture qui avait besoin de réparations, qui sont d'ailleurs en cours de réalisation.

                          IMG_0242b

                          IMG_0243b

               IMG_0245b

               IMG_0248b

Vikipedia nous donne les précisions suivantes sur l'histoire de cet édifice, et sur son architecture.

En 1350, Aimery de La Rochefoucauld fait construire les deux tours d'entrée.

En 1453, Jean de La Rochefoucauld édifie les trois tours d'angle et surélève le donjon. Le roi de France se trouve au château de La Rochefoucauld lorsque'il apprend la victoire de ses troupes sur celles de TALBOT , commandant les troupes anglaises, à la bataille de CASTILLON, victoire qui met fin à la guerre de Cent ans.

François 1er de La Rochefoucauld est le parrain de François de Valois-Angoulême, fils du comte d'Angoulême et de Louise de Savoie; en 1515, ce François deviendra roi sous le nom de François 1er.

C'est François II de La Rochefoucauld, compagnon de François Ier, qui a construit la plus grande partie du château : deux corps de logis, des galeries superposées, la chapelle et un grand escalier en colimaçon dont certains disent qu'il a peut-être dessiné par Léonard de Vinci. En réalité, cet escalier est du même dessin que celui du château de Bonnivet en Poitou (château de l'amiral Bonnivet). Les galeries sont superposées sur trois étages, cas unique en France, selon un modèle italien (palais Farnèse).

Les bâtisseurs de ce château Renaissance (soit François II et son épouse Anne de Polignac) auront à coeur de conserver les éléments du châteu précédent, pour affirmer la continuité de la présence seigneuriale attestée par des bâtiments anciens (en particulier le donjon et les tours); l'agencement sera étudié pour que le donjon reste bien visible tant de l'extérieur du château que de l'intérieur de la cour.

En 1760, l'aile XVIIe siècle qui a brûlé est reconstruite.

Louis-Alexandre, duc de la Rochefoucauld, est assassiné à Gisors le 4 septembre 1792 par des révolutionnaires.

C'est son cousin François-alexandre, duc de Liancourt, qui lui succède comme duc de La rochefoucauld. Ce François XII Alexndre a eu une action politique considérable : suite aux travaux de edward Jenner, il a introduit en France la vaccination antivariolique (maladie jusque là mortelle pour l'homme), il a fondé l'Ecolde des arts et métiers ainsi que la Caisse d'Epargne (décret de Louis XVIII daté de 1818) et présida nombre d'autres institutions.

Le château appartient aux La Rochefoucauld depuis 1000 ans.

La riche bibliothèque du duc de Liancourt (fin XVIIème s.) y a été transférée du château de Montmirail, autre propriété familiale, et installée dans deux salles aménagées à cet effet.

C'est le plus imposant château de Charente et un des joyaux de la Renaissance.

  • le vieux donjon roman est la partie la plus ancienne ;
  • l'entrée se fait par un châtelet avec ses deux tours ;
  • les autres tours, du XVe siècle sont coiffées de machicoulis et de hautes poivrières ;
  • les deux corps de logis sont à étages et dans le toit présentent des fenêtres à fronton très travaillées formant une dentelle de pierre ;
  • il y a un foisonnement de sculptures, mais du style élégant de la première période de la Renaissance ;
  • la mouluration de l'aile sud est encore gothique alors qu'autour de la cour, les ailes est et sud présentent un décor de portiques et d'arcades sur trois niveaux à l'italienne (cas unique en France);
  • la chapelle est voûtée d'ogives et sa porte est encadrée de colonnes cannelées à chapiteaux corinthiens.

  Je n'ai donc pas pu visiter l'intérieur ; le guide ne mentionnait pas cette restriction au sujet des jours et heures d'ouverture.

Au fait, comment appelle-t-on les habitants de La Rochefoucauld ? Pas facile à trouver : les rupificaldiens !